SFR - Société Française des Roses Conférences de la Société Française des Roses
Accueil > Conférences

Conférences pouvant être données par des membres de la Société Française des Roses


Afin de promouvoir la rose et les rosiers, la Société Française des Roses organise des conférences, des tables rondes et des ateliers. Lorsque celles-ci ont lieu, elles sont annoncées dans la rubrique Actualités > Agenda.

Pour prolonger notre action, vous trouverez dans cette page la liste des différentes conférences et débats que l’association propose de donner aux « auditoires » qui en font la demande :
  • Une vingtaine de conférences ou débats qui ont déjà été présentés devant des auditoires très variés et dans des contextes très différents,
  • Une dizaine de conférences inédites sur de nouveaux thèmes.
Vous retrouverez ci-dessous les titres, auteurs et résumés de ces conférences qui sont toujours présentées par des spécialistes ou des praticiens du thème concerné.



Liste des conférences


  • Pierrick EBERHARD
    Journaliste et historien, auteur de plusieurs ouvrages concernant les roses
    Auteur des ouvrages : Lyon-Rose, une histoire d’amour de trois siècles entre Lyon et la Rose, Mes roses au jardin - Roses pratique, roses plaisir

    L’Âge d’or de la Rose lyonnaise, 1850-1950
    Cette histoire de la rose comporte plusieurs personnages connus des « rosomanes » du monde entier : Beluze, Plantier, Damaizin, Dubreuil, Lacharme, Levet, Liabaud, Schwartz, Chambard, sans oublier le grenoblois Mallerin qui donnèrent naisssance à des milliers de roses et firent la réputation de « Lyon, capitale des roses » ; et bien sûr les « stars » au rayonnement international que sont la dynastie Guillot, celle des Meilland et celle des Pernet et Ducher. Jean-baptiste Guillot, Joseph-Pernet Ducher, le « magicien de Lyon » et Francis Meilland : trois noms auxquels sont associées trois des plus célèbres roses. Nées à Lyon, 'La France', 'Soleil d’Or' et 'Madame Antoine Meilland' ou 'Peace' ont marqué l’histoire mondiale de cette fleur.

    La Rose dans la soie et la peinture lyonnaise
    La capacité d’adaptation de la rose est extraordinaire. Elle est aussi à l’aise sur le terrain cultural que sur la scène culturelle. Les roses créées à Lyon ont ceci de particulier qu’elles ont poussé sur une terre qui a inspiré nombre de peintres et nourri cette activité emblématique qu’est la soierie.





  • Maurice JAY
    Président de la Société Française des Roses
    Président de Congrès 2015 Lyon Roses
    Professeur des Universités

    Aux sources des rosiers contemporains : les roses du XIX° siècle
    C’est un long processus que l’on appelle domestication, qui s’est déroulé en France mais aussi en Angleterre et aux Pays-Bas tout au long du XIX° siècle. Il a conduit à des roses de plus en plus variées en forme et en couleur et surtout de plus en plus attractives pour l’abondance et la longueur de leur floraison. Ce cheminement encadré par l’homme appelé obtenteur de roses nous amènera à l’aube du XX° siècle avec les Hybrides de Thé qui ouvrent la voie des roses contemporaines.

    La domestication des rosiers depuis 1860
    Cette période constitue un tournant capital dans l’évolution du génome de la rose pour une raison simple : les rosiéristes obtenteurs vont diriger le pollen pour réaliser des croisements ciblés dans lesquels le père et la mère sont identifiés alors que jusqu’à présent le principal vecteur du pollen était l’insecte donc le pur hasard. De ce fait l’obtenteur, grâce à la maîtrise des parents, va favoriser des critères importants tels que la remontance, la floribondité, la diversité des couleurs et plus près de nous la résistance aux maladies. Il s’agit bien d’une domestication raisonnée. Les premières roses qui vont sortir de ce schéma de sélection sont les hybrides Remontants, puis les hybrides de Thé, les Polyanthas et les multiflores, types biologiques qui vont être déclinées sous divers habitus : rosiers miniatures, buissons dressés, couvre-sols, paysagers, grimpants.

    Décrire et juger un rosier
    Quel est le vocabulaire qui permet de décrire et de comparer les rosiers : port et vigueur de plante, morphologie de la végétation, morphologie de la fleur, morphologie du fruit, comportement face aux stress de l'environnement… ? Comment peut-on passer de cette description à une comparaison des rosiers issus de divers établissements d'obtention de nouveautés ? Comment sont organisés les concours de roses de par l'Europe : quel est leur impact sur les décisions futures des obtenteurs et vis-à-vis des clients ?

    La palette des couleurs chez les roses
    La rencontre d’une chimie de pigments et d’un physique du rayonnement solaire est à l’origine des sensations colorées que notre œil et notre cerveau perçoivent. Il est intéressant de comprendre comment le vocabulaire des couleurs doit être guidé par cette logique.

    Du greffon au container, un rosier se prépare pour votre jardin - Le parcours technique d’un rosier
    L'étape n°1 est l’épreuve de la sélection qu’opère l’Obtenteur (ou créateur) de roses nouvelles : une plante va le séduire dans une levée de semis et elle deviendra une variété avec une marque et un nom. L’étape n°2 est la multiplication de cet individu-souche en un grand nombre de rosiers qui seront élevés en pépinières. L’étape n°3 est la récolte et le conditionnement des rosiers mûrs. L’étape n°4 est la présentation de ces rosiers aux amateurs de roses. Nous verrons que derrière chaque étape se cache un savoir-faire qui grandit et s’enrichit depuis plus de cent cinquante ans.

    Les Roses Lyonnaises, une double réalité historique et économique sans discontinuité depuis 180 ans
    Lyon et sa Région peuvent s'enorgueillir d'avoir créé des milliers de variétés de roses nouvelles. Elles ont connu pour beaucoup d'entre elles des parcours commerciaux remarquables. Elles ont surtout contribué à mettre en place les bases génétiques que nos roses contemporaines exploitent avec succès grâce aux talents des obtenteurs.





  • Robert LAPERRIERE
    Obtenteur de Roses Nouvelles
    Vice-président de la Société Française des Roses

    Naissance d'une rose
    Tout commence avec la formulation d'une hypothèse de croisement à partir des ressources génétiques offertes par l'espèce rose. La rencontre de deux formes parentales est dirigée par l'obtenteur. Il s'en suit des fruits dont les graines seront semées en vue d'une expertise de la nouvelle descendance. A partir de cette descendance une sélection d'ordre 1 permettra de réserver au sein du semis les "enfants" prometteurs. Ces derniers seront greffés sur un porte-greffe adapté puis de nouveau observés pendant trois à quatre ans pour n’en garder peut-être que deux, dont le comportement cultural paraît presque sans reproche et dont le port et la morphologie expriment un caractère de nouveauté.

    La place au jardin des différents types de rosiers, leurs fleurs : formes et évolution de la floraison
    Les différents types et formes de rosiers, leur utilisation dans les jardins, comment se présentent les fleurs sur chacun d'eux. Les différentes formes de fleurs, de la plus simple avec cinq pétales à la plus double avec une centaine de pétales et l’évolution de leurs couleurs au cours de la floraison.





  • Dominique MASSAD
    Obtenteur de roses nouvelles

    Choix et culture des rosiers en climat méditerranéen
    En général, les rosiers apprécient plutôt les climats tempérés et les préconisations de culture correspondent à ces types de climat. Lorsqu’un jardinier suit ces préconisations qui ne tiennent pas compte des spécificités climatiques régionales, il s'expose à des déboires. Les éléments de cette intervention visent à donner à l'amateur méridional les clés du succès. Après avoir abordé les caractéristiques du climat méditerranéen et leurs interactions avec les rosiers, les conditions de culture permettant la réussite sont développées et une liste de rosiers particulièrement adaptés est conseillée.

    Pratiques de culture biologique du rosier
    Chacun de nous souhaite diminuer son impact négatif sur l’environnement et les pratiques de culture biologiques participent à cet objectif. Mais est-il possible de les appliquer pour permettre à nos rosiers de donner le meilleur d’eux-mêmes ?
    Une réponse affirmative est parfaitement réaliste à condition de respecter un certain nombre de préceptes qui seront développés au cours de cette conférence.

    La généalogie des roses : de la rose ancienne à la rose moderne
    Passer de l'églantine des champs à cinq pétales à la rose 'Mme A.Meilland' a nécessité plus de 2000 ans. A force d'observation, de patience, d'intuition, de technique horticole, de science génétique, les rosomanes ont su transformer cette belle campagnarde en merveilleuse aristocrate, qui ne saurait manquer dans aucun jardin. Cette intervention a pour but de faire découvrir quelles ont été les étapes de cette évolution, les différentes espèces botaniques ayant participé à ce phénomène de sophistication et le travail de ces hommes et femmes de passion qu'on appelle obtenteurs.





  • Jacques MOUCHOTTE
    Ex-directeur de la recherche de Meilland International
    Obtenteur de la Maison Meilland de 1978 à 2013

    Le monde magique des roses parfumées
    La diversité du parfum des roses est aussi vaste que celle des couleurs et des formes de fleur. La rose peut sentir la rose mais aussi l’huile de lin, la framboise, la pomme verte ou le clou de girofle.
    La collaboration avec les Etablissements Robertet de Grasse a été fructueuse en nous permettant de piéger les effluves odorantes des roses en plein champ. Le parfum exceptionnel de la rose 'Liv Tyler®' var. Meibacus a été utilisé comme source d’inspiration par les parfumeurs de Givenchy pour créer le parfum Very Irresistible®. La perception du parfum est influencée par plusieurs facteurs. Les conditions climatiques, l’heure de la journée, le stade d’ouverture de la fleur. L’odeur est en réalité une rencontre entre des formes : celle de la molécule odorante et celle du récepteur. Si elles ne se correspondent pas parfaitement, l’odeur n’est pas perçue. Il faut toujours faire référence à un objet tiers pour décrire le parfum. Odeur de pêche, d’anis, de fleur d’oranger, les centres de la mémoire du cerveau sont toujours sollicités.
    Les accords de musiques nous enchantent, les accords existent également dans les couleurs. Pour les parfums, les accords sont très recherchés par les créateurs : en mélangeant l’odeur de clou de girofle et celle de muguet, on obtient la suave odeur du tilleul.





  • Jacques RENOARD
    Rosiériste

    Rose et culture : une rencontre amoureuse avec la rose
    Partant de la naissance de l’univers il y a 13,7 milliards d’années, il fallut attendre 10 milliards d’années pour l’apparition de la vie sur terre, et près de 13,66 milliards d’années pour l’apparition de la « première rose ». 40 millions d’années d’existence déjà, et il n’y a que quelques milliers d’années que l’homme s’intéresse à cette espèce, et quelques siècles seulement qu’il essaie de l’apprivoiser en créant de nouvelles variétés. Nous suivrons son parcours technique pour sélectionner, multiplier, élever et conditionner ces nouveaux rosiers. Nous écouterons ses conseils pour choisir un rosier, le planter et l’entretenir en respectant l’environnement.





  • Philippe SAUVEGRAIN
    Un des meilleurs « nez »français

    Les roses dans le parfum
    Cette conférence très olfactive montre une classification des odeurs, puis donne des renseignements sur les composants olfactifs de l'odeur de rose que nous sentons ainsi que l'odeur de diverses variétés de roses. Nous parlons de l'utilisation de ces odeurs dans les parfums du XIX°, XX° et première décennie du XXI° siècle.

    Parfums à la rose, parfum de roses
    Comment les parfumeurs jugent les roses de nos obtenteurs : leurs critères, leur palette olfactive. Les parfums des roses les inspirent pour la création de parfums à dominante rose dont on sentira quelques exemples au cours de la conférence.



  • Philippe SAUVEGRAIN
  • Un des meilleurs « nez »français

    ou Maurice CHASTRETTE
    Professeur émérite de chimie à l’Université de Lyon

    Les roses dans l'art et le parfum
    Cette conférence se subdivise en six points de vue artistiques :
    • La période où la rose brille par son absence artistique (- 400 millions d'années à 4000 ans av JC); roses fossiles (- 25 millions) au premier pictogramme chinois (- 4000 ans av JC).
    • Les premières représentations de la rose, dès 1550 av JC Palais de Cnossos (Crète).
    • La rose dans les oeuvres d'art pictural : c’est seulement en accompagnement d'êtres divins, puis nobles, puis du peuple.
    • La rose seule devient un objet d'art : en Orient (rose mahométane), en Europe (roses de Redouté) à nos jours avec l(identification botanique dans la peinture quand cela a été possible.
    • De la vue à l'odeur et aux parfums à dominante de rose.
    • De la couleur des roses (pas de gène bleu donc pas d'enzyme capable de produire la delphinidine, responsable de la couleur bleue du delphinium.









    SFR - Société Française des Roses - Association loi 1901 - Parc de la Tête d'Or - 69459 Lyon cedex 06 - FRANCE
    Mail : infos@societefrancaisedesroses.asso.fr
    © 2009 Société Française des Roses. Tous droits réservés - Liste des contributeurs
    Site web par : Estium-concept